I am a trickster

Illustration : Un trickster sculpté dans la tradition Yoruba.

Antar Tric a dit …

Le mot trickster n’a pas d’équivalent en français.
L’article WikiPédia Fripon est bien insatisfaisant.
Dans de nombreux récits mythiques – contes, fables, légendes, etc. – on trouve un personnage malin, rusé voir coquin.
Celui que j’ai rencontré le plus souvent est celui de Nasreddin et de ses homologues, de l’Irlande à la Mongolie.

Le gelochamane est « imprégné » des qualités du trickster.

Une histoire vraie
A peine sortit des jupes de ma Maman – très tard – le premier personnage important que je croise est un clown professionnel.
Il ne le sait pas mais il est inscrit dans la tradition kabbalistique.
Une légende veut que le clown soit triste quand il ne fait pas son show.
« Mon » clown kabbalistique n’est pas triste. Sa vie est une fabrique continue de jeux de mots et de situations burlesques.
Avec lui, je découvre que mon ventre peut rire.

Une autre histoire vraie
Au mois de juin de l’année ??? je reçois un coup de fil de la directrice d’une école de formation de professionnels santé :
« Pouvez-vous nous parler de la gélothérapie à la rentrée de septembre ?« 
« Sans aucun problème Madame ! Mais pourquoi vous adressez-vous à moi pour parler de gélothérapie ?« 
« C’est un grand psychiatre qui m’a dit : « je ne vois que cet homme pour parler de gélothérapie ! « 
« Je suis flatté … mais j’ignore le sens du mot gélothérapie.« 
« C’est la thérapie par le rire.« 
« OK ! Alors je confirme, c’est bon pour septembre !« 
Je fais une recherche documentaire et je trouve une thèse de médecine et un mémoire de psychiatrie sur la gélothérapie.
Leurs auteurs m’en ont gentiment envoyé un exemplaire.
Je « tricote » ces écrits – où l’on parle des tricksters amérindiens & asiatiques – avec mon expérience du clown théâtre et celle de la psychiatrie.

A partir de cette première expérience, on me demande de proposer un stage annuel ouvert à tous les thérapeutes des hôpitaux de France et de Navarre.

Je deviens une référence en gélothérapie.

Nota bene : Ma vision de la gélothérapie et du gelochamane est totalement originale.
Je n’ai jamais écrit là dessus – ou du moins je ne m’en souviens plus.
J’ai été interviewé pour un ouvrage sur l’art thérapie.

Source image : WikiMedia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s